Dormir avec un torticolis : nos solutions

05 Dec 2022

Dormir lorsqu’on a mal aux cervicales n’est pas chose facile. La douleur peut empêcher de trouver le sommeil ou de profiter d’une nuit pleinement réparatrice. Découvrez plusieurs solutions et les positions pour bien dormir avec un torticolis et profiter d’un sommeil sans douleur.

À faire pour dormir avec un torticolis  À ne pas faire quand on a un torticolis
  • Dormir sur le dos, sur le côté
  • Acheter le bon oreiller
  • Appliquer de la chaleur
  • Masser légèrement
  • Se détendre avant le coucher
  • Prendre des antidouleurs
  • Consulter un médecin
  • Se poser les bonnes questions
  • Dormir sur le ventre, en position fœtale
  • Dormir avec une minerve
  • Dormir avec un oreiller qui ne permet pas l’alignement de la colonne vertébrale
  • S’étirer le cou vigoureusement
  • Ne pas se soigner
  • Prendre des médicaments sans avis médical

Quelles positions pour dormir avec un torticolis ?

Voici les positions recommandées ainsi que les positions déconseillées, pour bien dormir lorsqu’on soufre d’un torticolis :

Positions à favoriser Positions à éviter
 

  • Dormir sur le dos avec un coussin sous les pieds.
  • Dormir sur le côté non-douloureux avec un coussin entre les jambes.
 

  • Dormir sur le ventre : cette position oblige à tourner la tête sur le côté de manière radicale.

 

  • Dormir en position fœtale : la tête, inclinée en avant, occasionne une flexion de la nuque.

Bon à savoir : l’utilisation d’un coussin sous les pieds ou entre les jambes permet d’assurer l’alignement optimal entre la colonne vertébrale et le cou.

Miser sur les bons accessoires de literie

Parmi les différents éléments qui composent une literie, certains sont plus à même de permettre un soulagement du torticolis pendant la nuit : oreiller adapté, traversin douillet et évidemment, matelas confortable.

Un bon oreiller

Les oreillers les plus efficaces pour réduire la douleur associée à un torticolis sont les oreillers ergonomiques, qui englobent plus spécifiquement :

Les solutions Emma

Dans la famille des oreillers à mémoire de forme, l’oreiller Original Emma fait figure d’exception avec son option de personnalisation en hauteur. C’est d’ailleurs l’oreiller idéal pour dormir sur le ventre en dehors des phases de torticolis.

La composition microfibre de l’oreiller Nuage Emma en fait un oreiller ergonomique : il s’adapte à la position du dormeur et retrouve facilement sa forme initiale.

Quant à l’oreiller Diamond Emma, il peut aussi être qualifié de coussin ergonomique, du fait de sa mousse visco-adaptative qui soutient efficacement nos cous.

 

NB : il n’est pas recommandé de dormir avec une minerve.

Pour bien choisir son oreiller, plusieurs paramètres doivent être pris en compte comme la position de sommeil, la corpulence, … Mais l’essentiel est que la nuque soit alignée avec la colonne vertébrale.

Un traversin

Le traversin est l’accessoire de literie idéal pour un placement entre les jambes du dormeur. Il permet de maintenir l’alignement de la colonne vertébrale.

Pour les dormeurs qui trouvent le traversin trop encombrant dans leur lit, il est possible d’opter pour un oreiller moelleux comme l’oreiller Nuage Emma.

Un bon matelas

Le choix d’un bon matelas est crucial pour tous les dormeurs, et plus spécifiquement pour ceux qui souffrent de maux de dos. Aussi, en optant pour un matelas bas de gamme, le dormeur s’expose donc à un renforcement de ses douleurs dorsales et cervicales.

A contrario, en investissant dans un matelas à mémoire de forme, il est possible de réduire le risque de développer ou d’aggraver des maux de dos comme à la nuque.

Parmi les matelas à mémoire de forme, vous avez le choix entre :

  • le matelas Emma Original : composé de 4 couches de confort, il permet un alignement optimal de la colonne vertébrale et limite les maux de dos grâce à la mousse HRX® ;
  • le matelas Emma Hybride : il combine plusieurs couches de mousses à la technologie des ressorts ensachés, pour une colonne vertébrale alignée et un sommeil exempt de douleurs.

En aparté : savez-vous quel matelas choisir pour dormir sur le ventre ?

Appliquer de la chaleur

Pour soulager un torticolis, il est possible d’apposer un coussin aux noyaux de cerise, un patch chauffant ou encore une bouillotte sur la zone sensible juste avant de dormir.

Le saviez-vous ?

La chaleur, qui favorise la circulation du sang, permet de décontracter les muscles et d’atténuer les raideurs, pour un soulagement immédiat. On parle de “thermothérapie”.

 

Étirement et massages avec des huiles essentielles avant de dormir

Les huiles essentielles possèdent des propriétés naturelles à même de décoincer notre cou : elles peuvent être anti-inflammatoires et décontracturantes.

Au rang des huiles essentielles permettant de soulager un torticolis, on retrouve notamment l’eucalyptus citronné, le romarin à camphre ou encore l’arnica.

L’huile essentielle doit être diluée, selon un pourcentage indiqué sur la notice, avec une huile végétale. Ensuite, il est possible de réaliser un massage doux de la nuque avant d’aller se coucher.

Une crème antalgique peut aussi être utilisée pour réaliser ce massage circulaire.

Prudence !

Les massages trop vigoureux de même que les étirements ne sont pas recommandés en période de torticolis. Ils doivent être pratiqués uniquement par un professionnel de la santé (kinésithérapeute, ostéopathe, …), pour éviter une aggravation de la pathologie et des nuits compliquées.

Important : certaines huiles essentielles sont interdites pendant la grossesse et chez les enfants de moins de 7 ans. Certaines sont aussi à éviter avant le coucher. Consultez la notice avec attention et demandez conseil à votre pharmacien.

 

Se détendre avant d’aller se coucher

La détente est la clé d’un sommeil profond et réparateur, sans agitation ni réveils nocturnes. Voici quelques conseils faciles pour un sommeil détendu, même avec un torticolis :

  • optez pour des activités calmes avant de dormir : lecture, …,
  • évitez les écrans au lit,
  • effectuez des exercices de respiration,
  • pratiquez la méditation,
  • écoutez de la musique avant de dormir, apaisante de préférence,

Optez pour les méthodes qui vous conviennent le mieux et surtout évitez de changer de position plusieurs fois dans la nuit afin d’éviter les faux mouvements.

Remèdes naturels et anti-inflammatoires

En attendant votre rendez-vous chez le médecin, qui est une absolue nécessité, vous pouvez :

  • prendre des médicaments anti-douleurs comme le paracétamol, en respectant la posologie indiquée,
  • appliquer un cataplasme d’argile plusieurs heures sur votre cou.

NB : si vous avez l’habitude de prendre un médicament pour dormir, vérifiez les interactions possibles avec les médicaments anti-douleurs.

Dormir avec un torticolis : les conséquences et risques

Les personnes qui ne se soignent pas et dorment durant plusieurs jours avec un torticolis s’exposent à des conséquences néfastes :

  • douleurs cervicales et ankyloses pouvant entraîner des maux de dos,
  • mauvaises habitudes de sommeil : réveils nocturnes, insomnies, mauvaise position.

Torticolis : comment l’identifier ?

Le torticolis se présente comme une contracture des muscles du cou. Douloureuse, elle empêche généralement le sujet atteint de tourner la tête.

Ai-je un torticolis ? Les questions à se poser sur la douleur

  1. Est-ce que la douleur ressentie se situe au niveau du cou ?
  2. Est-ce que je présente une difficulté à tourner la tête ?
  3. Est-ce que mon cou semble plus raide que d’habitude ?
  4. Est-ce que j’ai une épaule un peu plus haute que l’autre ?
  5. Est-ce que j’ai des maux de tête ?
  6. Est-ce que la douleur s’étend jusque dans le bras, voire le dos ?

Ai-je un torticolis ? Les questions à se poser sur les causes

  1. Suis-je anxieux.ses en ce moment ?
  2. Ai-je fait un faux mouvement récemment ?
  3. Ai-je dormi dans une mauvaise position ?
  4. Est-ce que je me tiens mal sur ma chaise de bureau ?

Si la majorité des réponses à ces questions est “oui”, alors vous souffrez probablement d’un torticolis.

Si un doute persiste ou si la douleur ne s’atténue pas au bout de quelques jours, consultez rapidement un médecin pour éviter que la douleur n’occasionne des troubles du sommeil.