Quels symptômes et quelles solutions face aux crampes nocturnes ?

23 Nov 2022

Les crampes aux mollets ou les crampes dans les jambes pendant la nuit sont des affections très désagréables qui nuisent à la qualité de votre sommeil. Identifiable par la contraction soudaine et involontaire d’un muscle, la douleur peut persister durant plusieurs minutes. Symptômes, causes et solutions, découvrez comment venir à bout de vos crampes nocturnes pour mieux dormir.

Les symptômes d’une crampe nocturne

Apparaissant de manière involontaire et intense pendant la nuit, une crampe musculaire est une contraction douloureuse d’un ou de plusieurs muscles. Si elles disparaissent généralement très rapidement, elles sont très désagréables et peuvent laisser une sensation douloureuse prolongée.

Bon à savoir : Quelles sont les personnes les plus touchées par les crampes nocturnes ?

Les personnes âgées, les sportifs et les femmes enceintes sont les plus concernées. Elles ressentent des crampes aux mollets ou aux jambes plus fréquemment la nuit. Souvent bénignes, elles peuvent également toucher les mains et les pieds.

Est-ce bien une crampe que je ressens ?

La crampe musculaire pendant la nuit ne doit pas être confondue avec d’autres troubles comme la dystonie, la tétanie, etc. Voici comment les différencier.

Type de troubles

Symptômes

Crampe musculaire

  • Contraction musculaire douloureuse et involontaire difficile à soulager

  • Contraction visible du muscle (muscle raide)

  • Zone très sensible au toucher pendant et après la crampe (pendant plusieurs heures parfois)

Dystonie

  • Spasmes musculaires

  • Tous les muscles peuvent être touchés (cou, nuque, visage, corps tout entier, etc.)

  • La répétition de ces symptômes est généralement plus fréquente

Tétanie

  • Spasmes musculaires plus soutenus que dans le cas d’une dystonie

  • Secousses musculaires des deux côtés du corps

  • Parfois accompagné(e)s de spasmes isolés avec fourmillements

Ischémie musculaire

  • Douleur sans contraction liée à une irrigation sanguine insuffisante dans les mollets notamment

 

Il n’est pas toujours facile de savoir si la douleur ressentie pendant la nuit est bien une crampe. Vous pouvez aussi souffrir de ce qui s’appelle une « crampe illusoire ». La sensation est présente mais aucune contraction n’est visible.

Pourquoi ai-je des crampes la nuit ?

Différents facteurs entraînent l’apparition de crampes nocturnes :

  • effort physique intense dans la journée ;

  • manque d’hydratation ;

  • consommation trop importante de thé avant de dormir ou de café, d’alcool et autres boissons énergisantes ;

  • transpiration excessive dans la journée ;

  • période hivernale ;

  • être enceinte ;

  • prise de certains médicaments (pour le cholestérol, médicaments laxatifs, diurétiques, etc.).

Le manque d’hydratation reste la principale cause des crampes. Mais dans certains cas, aucune origine précise ne peut être identifiée.

Bon à savoir : les crampes nocturnes liées à une pathologie spécifique

Si vous souffrez de l’une des pathologies suivantes, elle peut être la cause de vos crampes la nuit :

  • un trouble métabolique (déséquilibre de la concentration entre l’eau et les minéraux dans le corps, par exemple)
  • un trouble de la circulation sanguine ;
  • une affection cardiovasculaire ;
  • les myopathies et neuropathies ;
  • une maladie chronique (insuffisance surrénale, diabète, hypothyroïdie, cirrhose, etc.) ;
  • une intoxication alcoolique ;
  • une intoxication aux métaux lourds ;
  • etc.

Comment soulager les crampes nocturnes ?

La douleur d’une crampe au mollet la nuit vous force généralement à vous lever. C’est une bonne réaction puisque marcher et étirer le muscle douloureux permet de soulager la contraction. Vous pouvez aussi masser la zone douloureuse ou poser une bouillotte sur la crampe.

Conseil : Que faire si les crampes persistent ?

La régularité de vos crampes nocturnes persiste ? Elles altèrent votre qualité de vie, aussi bien en journée que la nuit (fatigue, anxiété, etc.) ?

N’attendez pas pour consulter votre médecin. Il pourra notamment vous proposer un traitement médicamenteux (quinine, mexilétine, supplément en minéraux, vitamines b2, etc.).

Comment prévenir les crampes la nuit ?

Pour éviter les crampes nocturnes, plusieurs bonnes pratiques peuvent être mises en place :

  1. Assurez-vous de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Si vous faites du sport ou qu’il fait particulièrement chaud, pensez à boire davantage et sans attendre d’avoir soif.

  2. Vous faites du sport avant de dormir ? Pensez à bien vous échauffer !

  3. Privilégiez une nourriture équilibrée avec des aliments riches en magnésium (banane, céréales complètes, noix, etc.).

L’étirement des muscles avant de dormir

Pour éviter les crampes dans les jambes la nuit, prendre le temps d’étirer les mollets et l’arrière des cuisses avant d’aller se coucher est une bonne solution pour décontracter vos muscles. En libérant les tensions, vous réduisez le risque de crampes dans la nuit.

La position de sommeil

Afin de prévenir l’apparition de crampes dans les mollets pendant le sommeil :

  • si vous aimez dormir sur le dos : placez un traversin au bout du lit pour que vos pieds restent en angle droit avec votre jambe ;

  • si vous aimez dormir sur le ventre : placez un oreiller sous vos tibias ou laissez vos pieds dépasser du lit pour qu’ils forment un angle droit avec votre corps.

Pour éviter les crampes dans les mollets la nuit, l’objectif est d’éviter que vos pointes de pied soient tendues.