Ronchopathie : définition, causes et traitements

30 Mar 2022
mieux-dormir

La ronchopathie désigne la pathologie de ronfler dans son sommeil. Celle-ci est aussi gênante pour le dormeur que pour son conjoint et son entourage. En effet, les ronflements pendant la nuit gênent généralement la personne partageant la chambre du ronfleur, mais également les enfants dormant dans les chambres attenantes. La ronchopathie est une pathologie qui touche aussi bien les hommes que les femmes, à tout âge. Quelles sont les causes de ces ronflements nocturnes ? Comment traiter une ronchopathie ? Explications et conseils pour limiter ces troubles du sommeil.

La « Ronchopathie », c’est quoi ?

La ronchopathie est le nom donné aux troubles respiratoires (bruits) de certains dormeurs pendant la nuit. Ces ronflements nocturnes sont causés par les tissus de la gorge. Ces derniers présentent un relâchement pendant le sommeil rendant le passage de l’air plus difficile dans les voies aériennes supérieures. Le ronflement que l’on entend alors est le résultat des vibrations des tissus de la gorge et de la luette.

Dans le cas d’une ronchopathie sévère, le son des ronflements peut dépasser les 100 décibels.

Les causes des ronflements

Une personne peut souffrir de ronchopathie pour diverses raisons. Un surpoids (obésité notamment), une mauvaise hygiène de vie peuvent en être la cause. Tout autant qu’une surconsommation d’alcool ou de médicaments, une congestion nasale ou des amygdales volumineuses.

Les personnes concernées par la ronchopathie

La ronchopathie touche plus particulièrement les adultes. De plus, si ces ronflements peuvent survenir à tout âge, chez les personnes vieillissantes ils deviennent généralement plus importants, notamment à cause de la perte de tonus musculaire.

Les 4 types de ronchopathie

Il existe différents types de ronchopathie et plus particulièrement de niveau de ronflement. On distingue ainsi :

  • la ronchopathie simple ;
  • la ronchopathie modérée ;
  • la ronchopathie sévère ;
  • la ronchopathie chronique.

La ronchopathie simple, c’est quoi ?

Les troubles respiratoires dits ronflement simple se caractérisent par un volume inférieur à 50 décibels. Non pathologique, ce ronflement gêne l’entourage, mais n’entraîne aucun risque pour la santé de la personne. Ce type de ronflement est passager et survient lors d’une fatigue importante, d’une congestion nasale ou après une soirée bien arrosée.

La ronchopathie modérée, c’est quoi ?

Plus bruyant, le ronflement modéré est habituellement quotidien. Chaque nuit, le dormeur ne peut bénéficier d’un sommeil réparateur optimal.

La ronchopathie sévère, c’est quoi ?

On la reconnaît par un ronflement puissant et quotidien pouvant dépasser les 95 décibels. Ce type de ronflement est pathologique.

La ronchopathie chronique, c’est quoi ?

Puissant et permanent, le ronflement chronique dure plusieurs heures chaque nuit. Ce type de pathologie est dangereux pour la santé et doit être traité.

Comment soigner une ronchopathie ?

La ronchopathie est la cause d’une mauvaise qualité de sommeil. Les ronfleurs sont fatigués au réveil. Ils ont l’impression de ne pas avoir assez dormi. De plus, les ronflements peuvent notamment entraîner une apnée du sommeil. Cette pause respiratoire répétée peut être grave pour la santé. Les personnes souffrant d’une ronchopathie sévère ou d’une ronchopathie chronique non traitée sont plus susceptibles de souffrir d’une maladie cardiovasculaire, de diabète ou d’hypertension artérielle.

Dormir sur le côté pour soulager une ronchopathie

Selon votre position de sommeil, vos ronflements pourront s’estomper voire disparaître. Dormir sur le côté est conseillé pour les ronfleurs. En effet, cette position de sommeil facilite le passage de l’air dans les voies respiratoires et donc une respiration de meilleure qualité. Choisir un oreiller pour dormir sur le côté sera une solution idéale pour réduire les ronflements nocturnes.

Pour soulager votre ronchopathie, vous pouvez aussi trouver un oreiller anti-ronflement adapté à votre position de sommeil. Essayez également de vous coucher et de vous endormir à une heure régulière chaque soir et de dîner léger. Limiter la consommation d’alcool vous aidera également à passer une meilleure nuit de sommeil et à vous réveiller en pleine forme.

Soigner une ronchopathie sévère ou chronique

Dans le cas d’une ronchopathie sévère ou d’une ronchopathie chronique, il est important de consulter un spécialiste des ronflements ou un spécialiste du sommeil. Pour vous assurer qu’il s’agit véritablement d’un ronflement, vous pouvez également consulter un ORL ou un chirurgien dentiste.

Pour lutter contre la ronchopathie, ils pourront vous conseiller des traitements naturels à base d’huiles essentielles. Vous pourrez aussi porter une gouttière (orthèse d’avancée mandibulaire) pendant la nuit pour faciliter votre respiration et traiter ronflements et apnées du sommeil. En dernier recours, la chirurgie peut être nécessaire pour soigner une ronchopathie chronique ou sévère. Ce type de trouble respiratoire peut notamment être traité par uvulo-palato-pharyngoplastie. Cette opération consiste à enlever une partie des amygdales, de la luette et du voile du palais. Tout dépend de la cause du ronflement.

Dormir sur le ventre pour ne plus ronfler

Pour éviter un traitement lourd, vous pouvez essayer de dormir sur le ventre, si vous n’arrivez pas à dormir sur le côté. En effet, c’est en dormant sur le dos qu’un dormeur ronfle le plus puisque sa langue glisse vers sa gorge et bloque partiellement le passage de l’air. Pour éviter les douleurs à la nuque et au dos, vous devrez toutefois choisir un matelas suffisamment dense pour dormir sur le ventre confortablement. Le matelas hybride proposé par Emma s’adaptera parfaitement à votre morphologie pour dormir sur le côté ou dormir sur le ventre pour réduire vos ronflements. Ce choix de matelas vous permettra de profiter d’une meilleure qualité de sommeil.

 

La ronchopathie n’est pas une fatalité. Pour lutter contre vos troubles respiratoires nocturnes, en plus de la consultation de spécialistes, votre position de sommeil et le choix du matelas vous apporteront une aide précieuse pour retrouver un sommeil réparateur.