Comment bénéficier des bienfaits de la sieste ?

18 Jan 2022

Pratiquée par les plus grands esprits de notre temps comme Victor Hugo, Einstein, ou JFK, la sieste est une activité particulièrement bénéfique pour notre corps. Cependant, encore faut-il savoir quand la pratiquer et pendant combien de temps, afin d’éviter que ce moment de détente ne devienne néfaste et vous fasse perdre le sommeil. Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de la sieste, quelle est sa durée idéale et quels types de siestes il est possible de faire tout au long de la journée.

Quels sont les bienfaits de la sieste ?

La sieste est, par définition, un moment de repos complet dans la journée. Cette phase de sommeil diurne est dictée par notre horloge biologique et donc par nos hormones. Elle apporte un regain d’énergie et est particulièrement bénéfique pour notre santé.

En effet, des études scientifiques démontrent que dormir le jour a un impact sur la baisse des risques de maladies cardiovasculaires et agit positivement sur notre système immunitaire. Elle favorise également la mémorisation et améliore les performances intellectuelles d’environ 20 %. C’est la raison pour laquelle la sieste s’est démocratisée dans certaines cultures, notamment en Espagne, en Chine ou encore au Japon où les employés sont contraints de prendre un temps de sommeil après leur déjeuner dans le but d’améliorer leur productivité.

Cependant, si la sieste reste une activité très bénéfique, elle ne doit pas impacter négativement la qualité du sommeil nocturne du dormeur. C’est pourquoi, si vous décidez de vous offrir ce bref moment de détente, nous vous recommandons de bien suivre nos conseils, notamment en matière de durée.

Quelle est la durée idéale d’une sieste ?

Le mot sieste vient du mot latin “sexta” qui signifie ici la sixième heure du jour, au moment de la digestion. Une sieste est en générale effectuée entre 13h et 15h, sous peine de perturber la qualité du sommeil et provoquer une insomnie le soir venu. Cependant, dès lors qu’une sensation de somnolence survient en journée, mieux vaut ne pas lutter et céder à l’appel de la sieste.

En général, les bébés et les enfants jusqu’à quatre ans ont besoin de près de trois heures de sommeil dans la journée. Un adulte, quant à lui, effectue en moyenne des siestes de 10 à 20 minutes. Cette durée permet au dormeur de se reposer, tout en restant en phase de sommeil lent léger. Dans le cadre de cette sieste dite “standard”, il est important de ne pas dépasser ce stade du cycle du sommeil pour ne pas ressentir de fatigue au moment de se réveiller. De même, il n’est pas recommandé de dormir toute la journée pour éviter les réveils nocturnes intempestifs et les insomnies chroniques qui pourraient nous priver d’un bon sommeil réparateur, une fois venue l’heure du coucher.

Micro-sieste, sieste longue… Quels sont les différents types de sieste ?

Outre la sieste standard, ou “power nap”, que nous venons d’évoquer, il existe deux autres types de sieste que vous pouvez choisir en fonction du temps dont vous disposez, mais aussi de la qualité de votre nuit de sommeil précédente.

La micro-sieste, par exemple, consiste à fermer les paupières pendant cinq minutes maximum. Cette courte sieste permet un petit regain d’énergie et peut être répétée plusieurs fois pendant la journée. La micro-sieste est particulièrement appréciée par les actifs ou par les jeunes parents en proie à une nuit trop courte. Cependant, elle ne permet pas de bénéficier pleinement des bienfaits de la sieste que nous avons évoqués au préalable dans cet article.

Enfin, la sieste longue peut s’étendre sur une ou deux heures et est composée d’un ou de plusieurs cycles de sommeil complets (sommeil léger, sommeil profond et sommeil paradoxal). Elle est idéale si vous souffrez d’un manque de sommeil ou si vous avez passé une nuit blanche la veille et que vous avez besoin de retomber dans les bras de Morphée. En revanche, si vous êtes sujet aux troubles du sommeil, nous ne vous recommandons pas cette pratique qui risque de vous provoquer une insomnie la nuit suivante et donc une nouvelle privation de sommeil.

Comment s’installer pour faire une sieste réparatrice ?

Avant de vous endormir, veillez à mettre en place un réveil pour ne pas être préoccupé par le temps et profiter pleinement de cet instant de détente. Installez-vous sur un matelas Emma ou sur un matelas clic-clac, par exemple. Vous pouvez au choix congédier la lumière du jour ou laisser vos rideaux et volets ouverts. Il est préférable d’éviter l’endormissement devant la télé pour bénéficier de tous les bienfaits de ce moment de relaxation. D’une manière générale, pour dormir le jour, préférez une atmosphère calme et propice à la sérénité pendant la sieste. Enfin, ne cherchez pas à lutter si vous ne trouvez pas le sommeil. Cela signifie simplement que votre corps n’est pas aussi fatigué que vous le pensiez. Attention, n’utilisez pas de somnifère pour faire une sieste. Consultez toujours votre médecin avant de consommer ce type de médicament.

 

Nous espérons que cet article vous aidera à mieux comprendre les bienfaits de la sieste et comment profiter au mieux de ses vertus !