Quelle température idéale pour ma chambre ?

15 Sep 2022
Rôle de la lumière du jour sur le sommeil

Réguler la température c’est comme acheter un bon matelas : cela ne s’improvise pas. Tour d’horizon des bonnes pratiques à mettre en œuvre pour obtenir la température idéale dans la chambre des grands comme des petits.

 

Le température idéale pour une chambre

Pour bien dormir, il ne doit ni faire trop chaud, ni trop froid. La température idéale pour une chambre est de 16 degrés, selon les recommandations de l’ADEME.

Quant au “climat de sommeil”, il se rapporte à la circulation de l’air dans la pièce ainsi qu’au niveau d’humidité ambiante. Dans une chambre  à coucher, le taux d’humidité doit être de 40% à 60%.

Les humidificateurs ou “déshumidificateurs” d’air sont des accessoires qui aident à réguler la température et le niveau d’humidité dans un logement.

Le saviez-vous ? L’ADEME est l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie.

La température idéale pour une chambre de bébé

Selon les recommandations du Ministère de la Santé, la température idéale pour la chambre d’un enfant est comprise entre 18 et 20 degrés.

 

À noter : cela est valable pour les nourrissons et les jeunes enfants comme pour les plus grands.

Un air ambiant trop chaud peut notamment gêner la respiration des bébés pendant la nuit, comme durant les siestes.

Pour offrir un environnement de sommeil sain à un enfant, il est également recommandé d’aérer sa chambre tous les jours durant 10 minutes au minimum.

 

Comment réguler la température de la chambre selon les saisons ?

Savez-vous comment maintenir une température comprise entre 16 et 20 degrés dans sa chambre à coucher, en été comme en hiver ?

Réguler la température l’été

Le maintien d’une température agréable au sein d’une chambre est particulièrement périlleux en été, notamment en l’absence d’un système de climatisation.

Voici quelques conseils à suivre pour faire baisser la température ambiante d’une chambre à coucher :

  • aérer la pièce durant les heures les plus fraîches,

  • installer des rideaux ou des films vitrages anti-chaleur / des brises-soleil ou des persiennes,

  • planter des arbres feuillus aux abords des fenêtres,

  • végétaliser votre balcon pour limiter la chaleur emmagasinée par le béton,

  • mettre en place un ventilateur ou brumisateur pour optimiser la ventilation naturelle de la pièce.

 

Réguler la température d’une chambre pendant la canicule

Lorsque le mercure explose et que la température ne descend pas en dessous de 18 degrés durant la nuit, il peut être nécessaire :

  • d’installer une bouteille d’eau glacée à l’arrière de son ventilateur,

  • de prendre une douche froide avant d’aller se coucher,

  • de faire poser un système de climatisation dans sa chambre.

Si vous optez pour la climatisation, attention de ne pas descendre en dessous de 25 degrés. Plus précisément, il est conseillé de ne pas dépasser 8 degrés d’écart entre l’intérieur et l’extérieur du logement.

Réguler la température l’hiver

L’hiver, la régulation de la température d’une chambre se fait simplement en réglant le système de chauffage de l’habitation.

Il convient cependant d’adapter la température de chaque chambre en fonction de ses occupants, pour rappel :

  • 16 degrés pour un adulte,

  • entre 18 et 20 degrés pour un enfant, quel que soit son âge.

 

Voici quelques recommandations pour les dormeurs les plus frileux :

  • se munir d’une couette adaptée à la saison,

  • fermer les volets et rideaux pour limiter les déperditions thermiques.

 

Quand faire réaliser des travaux d’isolation dans ma chambre ?

Vous avez tout mis en œuvre pour réguler la température de votre chambre et malgré cela, le froid ou la chaleur y sont trop importants ?

Peut-être votre logement a-t-il besoin de travaux d’isolation permettant d’en améliorer les performances énergétiques ?

Bon à savoir : ces travaux d’isolation vous permettront de réduire significativement le montant de vos factures d’énergie.

NB : pensez à aérer votre chambre tous les jours en hiver malgré le froid, pour un air sain et purifié propice au sommeil.

Les conséquences d’un mauvais climat de sommeil

Si la température et l’humidité de votre chambre à coucher ne sont pas adaptées à vos besoins physiologiques, cela peut avoir des conséquences négatives :

  • bouffées de chaleur,

  • sudation accrue,

  • réveils nocturnes fréquents,

  • sensation de déshydratation au réveil,

  • mal de dos la nuit si vos muscles se contractent en raison du froid,

  • manque d’oxygène qui peut accroître l’apnée du sommeil,

  • fatigue chronique liée à la mauvaise qualité de sommeil,

 

Les bonnes pratiques pour une température parfaite

Les besoins individuels et personnels de chaleur et de froid diffèrent et influencent la température de chambre :

  • les femmes peuvent avoir besoin d’une chambre plus chauffée que les hommes ;

  • les personnes qui présentent une faible pression sanguine ont également tendance à avoir besoin d’une pièce plus chaude.

Vous le savez désormais, la chambre ne doit pas avoir une température trop élevée pour limiter les troubles du sommeil. Un environnement trop frais, quant à lui, ne permet pas une détente musculaire optimale.

Voici donc nos conseils pour créer le température de chambre parfaite :

  • aérer régulièrement la pièce : 25 minutes une fois par jour ou plusieurs fois dans la journée : 5-10 minutes ;

  • l’été : aérer tôt le matin ou tard le soir ;

  • installer un thermomètre – hygromètre dans les chambres pour en contrôler la température ;

  • choisir un matelas respirant, qui favorise la circulation de l’air (matières absorbantes comme le coton).