Travailler dans sa chambre : quel impact sur le sommeil ?

19 Aug 2022

Alors que le télétravail continue de se démocratiser, les actifs qui exercent leur métier à domicile en l’absence d’un coin bureau peuvent être tentés de s’installer dans leur chambre à coucher.

Travailler dans sa chambre peut-il avoir des effets négatifs sur notre sommeil ? Lorsque la configuration du logement ne permet pas de créer un espace bureau, comment aménager sa “chambre-bureau” pour qu’elle puisse redevenir un cocon intime quand arrive la fin de la journée de travail ?

Pourquoi et comment travailler dans sa chambre impacte le sommeil ?

À moins de disposer d’une suite parentale de plus de 20 m², installer son bureau dans l’espace nuit donne généralement lieu à une chambre encombrée, peu propice à l’endormissement.

D’autres facettes du télétravail dans une chambre peuvent avoir des effets négatifs significatifs pour notre sommeil :

  • le manque de luminosité nous empêche de réguler notre horloge biologique ; la fatigue est ressentie à une heure plus tardive qu’à l’accoutumée ;

  • le stress éprouvé dans le cadre du travail est associé à l’espace nuit ; la chambre peut nous rappeler les missions professionnelles restant à accomplir ;

  • la température peut augmenter dans la chambre en raison de la présence du matériel informatique ; 16°C est la température idéale pour s’endormir ;

  • la lumière bleue des écrans peut retarder l’endormissement, notamment si l’on travaille en soirée pour compenser l’absence de temps de trajet.

 

 

Travailler dans son lit, on en parle !

Le fait de travailler sur son lit n’est pas recommandé, surtout en position allongée.

Pourquoi ? Un matelas, même extra ferme, est une surface souple qui nous encourage à nous affaisser.

La solution ? Installer votre bureau au pied du lit pour utiliser votre matelas comme un fauteuil.

 

Important : pour venir à bout de l’insomnie liée au stress professionnel, optez pour une installation de votre espace bureau dans le salon ou dans la salle à manger.

Télétravailler dans sa chambre : quels aménagements ?

Pour les actifs qui travaillent et vivent dans un petit studio, il n’y a parfois pas d’autres choix que de faire de la chambre un “home office”.

Dans ce cas, il existe des solutions d’agencement pour délimiter les petits espaces et optimiser la place. Et ainsi laisser le travail derrière soi quand la journée de travail prend fin !

  • mettre dans un coin de la chambre le bureau et le cacher à l’aide d’un paravent décoratif ou une cloison aux portes coulissantes en fin de journée ;

  • opter pour un ensemble literie Premium pour votre chambre, s’il n’y pas d’autres possibilités que de travailler depuis votre matelas ;

  • installer un protège-matelas imperméable pour éviter les accidents de boisson ;

  • faire un maximum de pauses pour prendre l’air et s’exposer à la lumière du jour ;

  • changer de vêtements après le travail, pour laisser sa journée de travail derrière soi en soirée.

 

 

Bon à savoir : indépendant, freelance, micro-entrepreneur, sachez qu’il existe des espaces de coworking qui permettent de rompre la solitude en rencontrant d’autres professionnels qui télétravaillent.