Les causes, symptômes et traitements du trouble du rythme circadien

22 Nov 2022

Vous vous endormez très tôt ou très tard ? Vos habitudes de sommeil sont perturbées de manière occasionnelle ? Vous souffrez peut-être d’un trouble du rythme circadien, en ayant l’impression de ne pas dormir au bon moment. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce trouble : causes, symptômes, diagnostic et traitements.

La définition du rythme circadien

Le rythme circadien fait référence aux fonctions cycliques naturelles de l’organisme régulé par notre horloge interne. Cette horloge circadienne régule la température corporelle, le rythme cardiaque, certains cycles hormonaux, mais aussi et surtout l’alternance entre l’éveil et le sommeil.

Comment se définit le trouble du rythme circadien ?

Le trouble du rythme circadien fait référence au dérèglement de cette horloge interne. Les phases de sommeil et d’éveil sont généralement très perturbées par ce type de trouble du sommeil.

Les causes du trouble du rythme circadien

Les causes du dérèglement du rythme circadien peuvent être multiples :

  • décalage horaire suite à un voyage ;

  • travail de nuit impliquant de dormir le jour (rythme non naturel pour l’organisme) ;

  • soirées et nuits festives ;

  • activité sportive intense le soir ;

  • usage d’écran avant d’aller se coucher ;

  • chambre non plongée dans le noir ;

  • causes personnelles (anxiété, stress ou problèmes émotionnels) ;

  • causes psychologiques ;

  • causes médicamenteuses ;

  • etc.

Bon à savoir

Travailler de nuit ou faire la fête toute la nuit entraînent des risques de troubles du sommeil variés dans la catégorie des dyssomnies.

Hormis les troubles du rythme circadien, il est possible de souffrir d’insomnie ou d’hypersomnie. Ces trois troubles du sommeil appartiennent à la famille des dyssomnies.

Travailler de nuit ou faire la fête toute la nuit entraînent des risques de troubles du sommeil variés dans la catégorie des dyssomnies.

Hormis les troubles du rythme circadien, il est possible de souffrir d’insomnie ou d’hypersomnie. Ces trois troubles du sommeil appartiennent à la famille des dyssomnies.

Les symptômes du trouble du rythme circadien

Ils peuvent varier d’un individu à l’autre. On en distingue deux types.

  • le syndrome de retard de phase ;

  • le syndrome d’avance de phase.

Le syndrome de retard de phase

C’est le cas où un individu se couche plus tard que le rythme biologique circadien de l’organisme.

Dans le cas d’un syndrome de retard de phase, les symptômes se reconnaissent par une impossibilité de s’endormir avant 3 heures du matin (et jusqu’à 6 heures en moyenne). La personne se réveille alors la plupart du temps entre 12 et 15 heures.

Ce type de symptôme touche parfois une famille toute entière. Chacun se réveille alors très tard et l’horloge biologique de toute la famille est décalée.

 

Bon à savoir

Vous ne trouvez pas le sommeil ou une position confortable pour vous endormir soir après soir ?

Pensez à vérifier l’état de votre sommier, de votre matelas et de votre oreiller. Ils peuvent être la cause de vos problèmes d’endormissement.

Si vous avez envie de dormir, mais n’y arrivez pas, il ne s’agit peut-être pas d’un trouble du rythme circadien, mais tout simplement d’un signe qu’il est temps de changer votre literie. Avec le matelas Hybride Premium Emma, vous repartez sur une literie au confort et soutien haut de gamme pour les 10 prochaines années.

 

Le syndrome d’avance de phase

À l’inverse, le trouble du rythme circadien peut causer des symptômes impliquant une heure de coucher trop tôt par rapport à l’horloge biologique de l’organisme. L’individu se couche alors entre 18h et 21 h. Il se réveille entre 1h et 4 h du matin avec une impossibilité de se rendormir.

Ses symptômes apparaissent souvent à la puberté et jusqu’à l’âge adulte.

Comment le diagnostiquer ?

Peut-on diagnostiquer soi-même le trouble du rythme circadien ?

Tenir un agenda du sommeil consiste tout simplement à noter ses heures de coucher et de réveil sur une période de 15 jours à 1 mois environ. Cela permet au médecin d’analyser le temps de sommeil et le rythme de sommeil tenu par le dormeur. Il peut partir de ces informations pour trouver les solutions ou les traitements adaptés.

 

Le médecin peut également avoir recours à l’actimétrie pour diagnostiquer le trouble du rythme circadien chez le patient. Des capteurs sont posés sur le corps du dormeur et permettent aux professionnels de santé de mieux comprendre la durée et la qualité du sommeil, ainsi qu’un dérèglement du rythme circadien.

Au besoin, d’autres tests peuvent être effectués. Les professionnels de santé peuvent avoir recours à un test de suppression de la mélatonine par la lumière.

Trouble du rythme circadien : solutions et traitements

Pour aider les patients à retrouver un cycle de sommeil plus régulier et plus normal, il existe différentes solutions et traitements du trouble du rythme circadien :

  1. la luminothérapie : cette technique repose sur l’usage d’une lumière artificielle pour compenser le manque de lumière naturelle du patient. La lumière émise a un effet sur la glande pinéale (zone qui sécrète l’hormone du sommeil : la mélatonine) ;

  2. le recalage progressif de phase en décalant progressivement l’heure de coucher pour retrouver un rythme de sommeil normal ;

  3. un traitement à base de nutriments comme les vitamines B3 et B6 et glucides pour favoriser la sécrétion de mélatonine.