À quelle température faut-il laver ses draps ?

Dra Verena, sleep expert

Écrit par : Verena

Publié le : 4/12/24

Mis à jour le : 4/12/24

Peaux mortes, transpiration, acariens, microbes... Les draps sont soumis à rudes épreuves. Pour des raisons évidentes d’hygiène, les draps doivent être régulièrement nettoyés. Mais à combien laver des draps ? On vous dévoile les températures idéales selon les matières et dans quels cas il faut privilégier un lavage à haute ou basse température.


À retenir

  • On ne lave pas tous les draps à la même température. La température de lavage doit être choisie selon la matière du linge de lit.
  • Laver ses draps à haute température (60°C ou plus) permet de tuer efficacement toutes les bactéries et acariens et d’éliminer les taches les plus tenaces.
  • Laver ses draps à basse température (30°C ou moins) permet un lavage plus écologique, de faire des économies d’énergie et de moins abîmer les fibres textiles.

Draps oreillers lit

À combien laver ses draps selon leur matière ?


Tous les draps ne se lavent pas à la même température. En effet, tout dépend de la matière. La première chose à faire pour connaître la température de lavage de vos draps est de vous référer à l’étiquette qui indique toujours les températures de lavage et de séchage appropriées.


Vous n’avez plus d’étiquette ? Voici les températures de lavage à respecter pour chaque matière :


Matières des drapsTempératures de lavage

Coton

Lavage jusqu’à 60°C. Privilégiez une température entre 20° et 40°C pour des draps peu sales et colorés et 60°C pour des draps sales ou tachés.

Percale de coton et satin de coton

Lavage à 40°C maximum pour préserver la qualité des tissus

Matières synthétiques (polyester, microfibre...)

Les matières synthétiques supportent mal les lavages à haute température. Privilégiez un lavage entre 30° et 60°C selon s’ils sont très sales ou tachés.

Lin et chanvre

Les matières naturelles comme le lin et le chanvre sont assez résistantes. Elles peuvent être lavées entre 40° et 60°C.

Flanelle

La température de lavage des draps en flanelle ne doit pas dépasser 40°C pour éviter qu’ils ne rétrécissent.

Soie

Considérée comme une matière délicate, la soie ne doit pas être lavée à haute température. Optez pour un lavage à une température de 30°C maximum.


Quand et pourquoi laver ses draps à haute température ?


Pour éliminer toutes les bactéries et saletés


La literie dans son ensemble constitue le terrain de reproduction privilégié des acariens, mais aussi des bactéries et des champignons. Selon les estimations de l’America’s Environment Health and Safety Online, on peut retrouver 100 000 à 10 millions d'acariens dans les matelas.


Voilà pourquoi, il est recommandé de laver ses draps à 60°C. En effet, les microbes et bactéries peuvent résister aux faibles températures, mais ne résistent pas aux hautes températures.


Pour enlever les taches résistantes


Par ailleurs, seuls les lavages à haute température peuvent éliminer les taches les plus tenaces. L’eau chaude permet effectivement de décoller plus facilement les taches incrustées.


En bref, il faut laver ses draps à haute température pour tuer les bactéries et acariens, lorsqu’un membre du foyer est malade ou quand ils sont très sales et/ou tachés.


Bon à savoir

Si vous lavez vos draps à haute température, on vous conseille de les mettre à l’envers dans la machine à laver. Cela permet de préserver les couleurs et les motifs. Pour les mêmes raisons, il convient de ne pas mélanger les couleurs et de ne pas laver différents types de tissu ensemble.


Quand et pourquoi laver ses draps à basse température ?


Pour faire des économies d’énergie


Le premier intérêt à laver ses draps à basse température est de réduire ses dépenses énergétiques. Pour vous donner une idée, un lavage à 30°C entraîne une consommation de 0,4 kWh contre 1,3 kWh pour un lavage à 60°C, soit plus du triple.


Pour un lavage plus écologique


En plus de faire des économies, les lavages à basse température offrent un lavage plus écologique. Selon la Fédération de l’hygiène et de l’entretien responsable (FHER) : « Réduire de 3°C la température moyenne de lavage en Europe, c’est économiser l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de plus de 300 000 habitants ».


Pour préserver les fibres textiles


Contrairement à la chaleur qui a tendance à froisser les fibres synthétiques et raccourcir les fibres naturelles, les basses températures permettent de préserver les tissus et l’éclat des couleurs.


Vous l’avez compris, le lavage des draps à basse température est à privilégier pour faire des économies, préserver l’environnement et pour entretenir ses draps, notamment les tissus fragiles et délicats.


Quelles astuces pour garder des draps doux le plus longtemps possible ?


Plusieurs astuces méritent d’être connues pour préserver les draps et les garder doux le plus longtemps possible. Parmi elles, on vous conseille de :


  • Effectuer un premier lavage à froid (à 30°C maximum) sans lessive ni adoucissant et ce, quelle que soit la matière de vos draps. L’idée étant de détendre les fibres textiles pour les rendre plus souples.

  • Opter pour une lessive douce et toujours respecter le dosage indiqué sur la notice. Le surdosage et les lessives agressives ont tendance à rendre les tissus plus rêches.

  • Éviter l’utilisation d’adoucissant car il est irritant, polluant et il endommage les fibres textiles. On peut le remplacer par une alternative naturelle : le vinaigre blanc. Celui-ci est réputé pour déjaunir les draps et leur apporter plus de souplesse.

  • Bien choisir la matière de son linge de lit : on pense notamment à des matières résistantes comme des draps en coton.

Conseil d'expert

Pour protéger votre literie des acariens et saletés, on vous recommande d’investir dans des protège-matelas et des taies d’oreillers anti-acariens. Par ailleurs, si les draps doivent être lavés régulièrement (voir les fréquences de lavage des draps), n’oubliez pas de laver les oreillers tous les deux mois et les couettes deux fois par an.


FAQ

À propos de Verena

Docteur en neurosciences, experte du sommeil depuis 15 ans et responsable de la recherche scientifique sur le sommeil chez Emma.