Choisir son oreiller : et pourquoi pas le latex ?

Verena

Écrit par : Verena

Publié le : 8/23/22

Mis à jour le : 8/22/22

Un sommeil de bonne qualité est sans doute le meilleur allié de notre santé. Pour combler tous les types de dormeurs, un large choix de literie, notamment au rayon oreiller, est aujourd’hui disponible. Ceux-ci peuvent être fabriqués à partir de matériaux divers, comme par exemple le latex. Pourquoi opter pour ce garnissage ? Quels sont ses atouts ? Ses points faibles ? Découvrons ensemble les caractéristiques de l’oreiller latex.

oreiller en latex

Les atouts indéniables du latex


Le latex, une matière naturelle… ou synthétique


Le latex est une matière naturelle semblable à de la mousse qui provient du suc végétal d’un arbre amazonien appelé Hévéa Brasiliensis (ou arbre à caoutchouc). Ce suc est moulé et cuit pour obtenir un bloc à partir duquel on peut fabriquer, par exemple, des oreillers. Mais le latex peut également être produit à partir de dérivés du pétrole dont on peut faire des oreillers synthétiques. Idéalement, mieux vaut s’orienter vers un coussin de nuit qui se compose d’un maximum de latex naturel (autour de 40 % et plus). Le 100 % latex naturel existe, mais il est assez rare et nettement plus cher qu’un oreiller synthétique.


Latex et ergonomie


Un des avantages majeurs du latex est qu’il offre, grâce à son élasticité mais aussi à sa fermeté, un excellent maintien de la nuque couplé à un très bon soutien de la tête. Cela contribue à alléger les points de tension au niveau des épaules et du cou et garantit une qualité du sommeil sans pareille et un confort optimal. Le corps, et notamment la colonne vertébrale, est aligné, ce qui a également pour avantage de favoriser une bonne circulation sanguine. Finies les nuits inconfortables et les tensions au réveil !


On dit donc d’un oreiller en latex qu’il est ergonomique – un atout dont jouissent aussi certains autres matériaux comme la mousse à mémoire de forme. L’oreiller Emma Original Premium notamment vous apporte le confort optimal recherché avec sa technologie à mémoire de forme.


Notons enfin que ce garnissage est considéré comme étant particulièrement confortable : tonique et moelleux à la fois, il reste bien en place sur la durée même si le dormeur est agité.

Latex naturel : un matériau sain


Un autre atout majeur de l’oreiller en latex naturel (ou du moins en partie naturel) réside dans ses propriétés en matière de propreté, d’hygiène et de respirabilité. En premier lieu, on peut souligner le fait que le latex produit à partir du suc d’Hévéa est totalement exempt de colles toxiques, chimiques ou synthétiques, ce qui en fait un produit sain qui s’intègre très bien dans une chambre à coucher. Hypoallergénique, antifongique et résistant aux acariens, il convient parfaitement aux personnes allergiques qui n’auront en outre pas besoin de le traiter. Enfin, on peut dire de ce latex naturel qu’il est respirant grâce à sa structure alvéolaire, ce qui contribue également à diminuer le risque d’allergies, et qui limite la transpiration nocturne. Un confort supplémentaire pour l’utilisateur, mais aussi un gage de bonne hygiène.


On pourrait imaginer que ces qualités précieuses aillent de pair avec une certaine fragilité, mais il n’en est rien ! En comparaison avec de nombreux autres garnissages, le latex est résistant et durable. Bien entretenu, il peut être conservé jusqu’à 15 ans (pour le latex naturel, du moins).


Les quelques points faibles de ce garnissage


L'entretien peu aisé du latex


Si l’oreiller en latex possède de nombreux avantages, il n’en demeure pas moins difficile à entretenir. Le passage en machine est exclu : il compromettrait la stabilité de la mousse et l’oreiller pourrait donc en ressortir irrémédiablement déformé. Le lavage à la main est également déconseillé mais il demeure possible, si l’on est prêt à s’armer de patience, car le séchage de ce matériau est extrêmement long.


Bon à savoir

À défaut d’un nettoyage en règles, on recommande donc d’aérer régulièrement son oreiller lorsque le temps le permet, en le laissant dehors pendant quelques heures. Il est également indispensable de le protéger avec une housse lavable qui, elle, pourra passer au lave-linge.


Une matière à privilégier pour certains profils de dormeurs


Les oreillers en latex sont certes ergonomiques, mais ils profitent surtout à ceux qui ont l’habitude de dormir sur le dos. Leur efficacité en termes de soutien des cervicales chez les dormeurs latéraux est en effet légèrement moindre. Ces oreillers se caractérisent de surcroît par une certaine épaisseur et ne s’adaptent donc pas très bien aux personnes qui préfèrent dormir sur le ventre et pour qui un oreiller plat est plus confortable. Enfin, on orientera plutôt les individus souffrant de douleurs cervicales vers un oreiller cervical, que ce soit un l’oreiller à mémoire de forme ou orthopédique.


Un budget parfois conséquent


Le garnissage en latex est généralement plus cher que les autres, et ce coût augmente proportionnellement au pourcentage de latex naturel utilisé. Les oreillers exclusivement conçus à partir de la sève d’Hévéa sont donc les plus chers : jusqu’à une centaine d’euros l’unité. Un écart conséquent avec les entrées de gamme en fibres de polyester que l’on peut acquérir pour 10 ou 20 euros tout au plus… mais un gage de confort optimal !

À propos de Verena

Docteur en neurosciences, experte du sommeil depuis 15 ans et responsable de la recherche scientifique sur le sommeil chez Emma.