Syndrome des jambes sans repos : causes et symptômes

03 Jun 2022
jambes-sans-repos

Le syndrome des jambes sans repos se reconnaît par un besoin de mouvement des jambes. Ce sentiment de picotement et d’impatience apparaît principalement le soir et la nuit. D’origine génétique, en lien avec la prise de médicaments ou causées par une maladie, les symptômes du syndrome des jambes sans repos détériorent la qualité du sommeil.

Qu’est-ce que le syndrome des jambes sans repos ?

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) se caractérise par le besoin irrésistible de bouger les jambes alors que vous venez de vous coucher. Ce trouble chronique est associé à de nombreuses sensations désagréables qui vous empêchent de trouver le sommeil alors que vous essayez de vous reposer.

Les principaux symptômes du syndrome des jambes sans repos, également appelées “impatiences” ou “maladie de Willis et Ekbom”, sont :

  • des picotements ;
  • des fourmillements ;
  • des tiraillements ;
  • une impression de décharge électrique.

Pour les formes sévères du syndrome, ces sensations peuvent se transformer en douleurs.

Syndrome des jambes sans repos associé à des mouvements périodiques nocturnes (MPN) ou au cours du sommeil (MPS) :

En plus de ces symptômes, 80 % des personnes atteintes souffrent en plus de secousses musculaires involontaires pendant la nuit. Ces mouvements involontaires causent des micro réveils qui peuvent gêner le dormeur et son partenaire.

Qui est concerné par le syndrome des jambes sans repos ?

Les femmes sont davantage touchées par le syndrome des jambes sans repos que les hommes. La plupart du temps, ce trouble du sommeil n’apparaît qu’à l’âge adulte. Dans 20 % des cas, le syndrome touche également les bras. Selon le site ameli.fr 8,5 % des Français souffrent de SJSR, avec seulement 2 % présentant des symptômes plusieurs fois dans la semaine.

Quelles sont les causes des jambes sans repos ?

Le mécanisme exact de ce trouble du sommeil est méconnu. Il semble toutefois lié à :

  • une insuffisance en fer ;
  • un manque de dopamine.

Les médecins identifient 3 formes du syndrome de jambes sans repos :

  • avec une origine génétique ;
  • avec une association à une maladie (insuffisance rénale chronique, diabète, anémie par carence en fer, hypothyroïdie, sclérose en plaques, fibromyalgie, maladie de Parkinson, surpoids, grossesse, stress, fatigue, consommation d’alcool, etc.) ;
  • sans cause identifiée (catégorisée comme impatiences idiopathiques).
Impatiences et autres troubles du sommeil les plus fréquents :

Outre le syndrome des jambes sans repos, il existe d’autres troubles du sommeil qui peuvent avoir un impact sur votre fatigue en journée.

  • L’insomnie se reconnaît, par exemple, par des difficultés à dormir suffisamment la nuit. Non réparateur, votre sommeil est de mauvaise qualité. Vous êtes fatigué en journée. L’insomnie peut aussi avoir une influence sur votre humeur, notamment l’irritabilité.
  • L’hypersomnie se caractérise par des temps de sommeil important la nuit et des phases de somnolence diurne excessive. Prise de médicaments, insuffisances de sommeil non intentionnelles, les causes peuvent être nombreuses et variées.
  • de parasomnie
  • Le somnambulisme est un trouble du sommeil lent profond qui déclenche des activités motrices pendant que vous dormez. Son origine génétique est probable.
  • Les troubles du rythme circadien désignent le mauvais fonctionnement de l’horloge biologique. Ce phénomène est fréquent chez les personnes travaillant de nuit.
  • L’apnée du sommeil cause des pauses dans la respiration au cours de la nuit. Ceci peut notamment poser des problèmes de somnolence dans la journée.

Quel matelas choisir contre ce trouble du sommeil ?

Pour bien dormir, modifier l’atmosphère de sa chambre à coucher se révèle souvent une bonne solution. Occultez les fenêtres complètement pour éviter les réveils intempestifs. Fermez votre porte pour ne pas être réveillé par les autres personnes vivant dans le logement. Vérifiez la qualité de votre matelas, son orientation dans la chambre, ainsi que la possibilité de circuler autour de votre lit. Ou optez pour la luminothérapie.

Quelle que soit la pathologie dont vous souffrez, un bon matelas peut vous aider à mieux dormir. Si votre literie a entre 5 et 10 ans, un sommier et un matelas neufs pourront vous aider à bénéficier d’un sommeil plus récupérateur et à vous éviter des nuits agitées.

Si vous choisissez de changer votre couchage, en optant pour un matelas Emma vous avez cent nuits d’essai pour voir la différence sur la qualité de votre sommeil. Les mousses du matelas s’adaptent à la morphologie de chacun et réduisent les points de pression, favorisant ainsi les nuits réparatrices.

Pour lutter contre les perturbations de vos cycles de sommeil, déposer quelques gouttes d’huile essentielle de lavande sur votre oreiller avant de dormir peut également vous apaiser et vous aider à vous endormir plus vite. Ne prenez jamais de médicament pour dormir sans l’avis de votre médecin.

Nos conseils pour soulager les douleurs dues au syndrome des jambes sans repos

Il n’existe aucun traitement pour guérir de manière définitive ce trouble. Pour soulager ces impatiences, il est conseillé de marcher, s’étirer et effectuer des mouvements de jambes.