Accueil Santé Quel est le lien entre TDAH et sommeil ?

5 mins.

29 septembre 2022

Quel est le lien entre TDAH et sommeil ?

Vous aussi vous rêvez de passer de meilleures nuits de sommeil? Un bon sommeil est le résultat d'une synchronisation réussie entre notre horloge biologique interne et le cycle jour/nuit. Cette synchronisation représente ce que l'on appelle le rythme circadien. Le fait d'être synchronisé signifie que de nombreuses fonctions biologiques de notre corps suivent ponctuellement un cycle de 24 heures.

L'un des principaux synchroniseurs de notre corps est l'hormone mélatonine. Elle nous permet d'avoir un bon cycle veille-sommeil. La sous-production de cette hormone peut entraîner un dérèglement de notre rythme circadien. Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est notamment lié à une production insuffisante de mélatonine.

Le TDAH se caractérise par des symptômes tels qu'une capacité d'attention réduite, une hyperactivité et une impulsivité accrue. Il est généralement diagnostiqué pendant l'enfance: 5% des enfants souffrent de TDAH, mais il peut aussi durer jusqu'à l'âge adulte. Des études suggèrent également qu'environ 25 à 30 % des personnes souffrant de TDAH ont des problèmes de sommeil, notamment une fragmentation du sommeil et une somnolence diurne excessive.

Le TDAH est très répandu, autant chez les adolescents que chez les adultes. Pour preuve, l'Organisation mondiale de la santé - par le biais des enquêtes mondiales sur la santé mentale - a montré qu'environ 2,2 % des enfants et environ 2,8 % des adultes présentent ce type de trouble.

Une bonne nuit de sommeil peut diminuer la probabilité d'avoir des problèmes de concentration ou des comportements inappropriés. Cependant, des études ont montré qu'un signe typique du TDAH est le retard de la production nocturne de mélatonine; ce dérèglement empêche le cycle veille-sommeil de se synchroniser. Ainsi, les personnes atteintes de TDAH ont un risque plus élevé de développer des troubles du sommeil tels que l'apnée obstructive du sommeil, le syndrome des jambes sans repos, le trouble du rythme circadien du sommeil, la narcolepsie…

D’autre part, les problèmes de sommeil chez les adultes peuvent aggraver les symptômes du TDAH tels que la perte de mémoire, les difficultés de concentration, la dépression et l'anxiété. Chez les enfants, les symptômes peuvent se manifester sous forme d'hyperactivité, d'inattention, d'impulsivité et de difficulté à traiter l'information.

Le sommeil des enfants et le TDAH

Les enfants avec un rythme de sommeil plus court sont trois fois plus enclins à développer des troubles tels que l’hyperactivité ou l’impulsivité. Les enfants diagnostiqué avec un TDAH souffrent souvent de troubles du sommeil typiques tels que:

  • Un sommeil fragmenté,
  • Résistance à l'heure du coucher,
  • Insomnie du début du sommeil.

Problèmes de sommeil et TDAH

S'il est assez courant d'avoir des difficultés à s'endormir ou à rester endormi toute la nuit, des études suggèrent également que le sommeil a une relation bidirectionnelle avec la santé mentale. En d'autres termes, le sommeil et la santé mentale s'influencent mutuellement.

Par conséquent, il est recommandé pour toute personne atteinte de TDAH, d'adopter une routine cohérente à l'heure du coucher ainsi que des pratiques saines d'hygiène du sommeil, afin d’aider à renforcer le lien entre la santé mentale et une bonne qualité de sommeil.

À retenir
Une fois encore, l'importance d'un bon sommeil est démontrée dans le cas spécifique des personnes atteintes du TDAH. Adopter une bonne hygiène de sommeil est un élément clé afin de générer une influence positive sur sa santé mentale. Attention cependant, les routines sommeil des personnes atteintes de TDAH peuvent différer de celles des autres, certaines activités stimulantes non recommandées en général avant de se coucher peuvent avoir un effet calmant pour les personnes atteintes du TDAH en raison de niveaux de dopamine naturellement bas. Des recherches supplémentaires sont cependant nécessaires pour mieux comprendre ce point.


Plus d'informations sur Sunrise by Emma

Étant donné que le sommeil et les problèmes de santé mentale ont une relation à double sens, certaines personnes peuvent avoir du mal à obtenir une bonne qualité de sommeil. Chez Sunrise by Emma, nous vous proposons une variété de contenus liés au bien-être et à la santé du sommeil afin de vous aider à mieux dormir et mieux vous réveiller. Nos articles s’appuient sur beaucoup de conseils de nos experts du sommeil, nous espérons qu'ils pourront vous aider à réveiller le meilleur de vous-même !

Si vous avez aimé cet article, ne le gardez pas pour vous!

Partagez-le avec vos amis!

12 conseils scientifiques pour mieux dormir

Nous le savons tous : un sommeil de qualité est essentiel à notre santé physique et mentale. Et pourtant 33 % des adultes ne dorment pas suffisamment. Vous en faites partie ? Alors, découvrez dans ce guide 12 conseils scientifiquement fondés pour s'endormir, mieux dormir et se réveiller en pleine forme ! À retenir * Mieux dormir est une question d’hygiène de vie et d’habitudes à mettre en place, petit à petit. Sans pression ni culpabilité. * L’endormissement est favorisé par une alimentation adaptée (sucres lents, tryptophane, repas légers). * Plus votre corps et votre esprit seront détendus (bain chaud, méditation, silence, literie confortable), plus vous trouverez le sommeil facilement.  * Le sport est un allié du sommeil, à condition de le pratiquer au minimum 2 heures avant le coucher.

12 conseils scientifiques pour mieux dormir

Nous le savons tous : un sommeil de qualité est essentiel à notre santé physique et mentale. Et pourtant 33 % des adultes ne dorment pas suffisamment. Vous en faites partie ? Alors, découvrez dans ce guide 12 conseils scientifiquement fondés pour s'endormir, mieux dormir et se réveiller en pleine forme ! À retenir * Mieux dormir est une question d’hygiène de vie et d’habitudes à mettre en place, petit à petit. Sans pression ni culpabilité. * L’endormissement est favorisé par une alimentation adaptée (sucres lents, tryptophane, repas légers). * Plus votre corps et votre esprit seront détendus (bain chaud, méditation, silence, literie confortable), plus vous trouverez le sommeil facilement.  * Le sport est un allié du sommeil, à condition de le pratiquer au minimum 2 heures avant le coucher.

Comment savoir si on fait de l’apnée du sommeil ?

Vous avez certainement déjà entendu le terme « apnée du sommeil », un trouble moins connu sous sa dénomination exacte, le « syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil » (SAHOS). Ce syndrome est caractérisé par des pauses inconscientes et fréquentes de la respiration durant le sommeil. Ce trouble chronique touche 4% de la population et peut avoir de nombreuses conséquences sur le quotidien et la santé. C’est pourquoi il est essentiel de détecter l’apnée du sommeil le plus rapidement possible afin d’adopter les bonnes habitudes et les traitements qui permettront de réduire ses symptômes. Alors, comment savoir si vous faites de l’apnée du sommeil ? On vous explique tout. À retenir  * Les symptômes principaux sont les ronflements, les pauses respiratoires durant la nuit et la somnolence durant la journée. * Chez la femme, les symptômes de l’apnée du sommeil sont plus discrets et difficiles à identifier. * Pour savoir si vous souffrez d’apnée du sommeil, vous pouvez tenir un journal de sommeil afin de noter tous vos réveils nocturnes et les autres signes évocateurs du syndrome. * L’apnée du sommeil vous expose à de nombreux troubles (fatigue chronique, problèmes de concentration, irritabilité…) au quotidien. À long terme, elle peut également entraîner des conséquences graves en favorisant les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Comment savoir si on fait de l’apnée du sommeil ?

Vous avez certainement déjà entendu le terme « apnée du sommeil », un trouble moins connu sous sa dénomination exacte, le « syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil » (SAHOS). Ce syndrome est caractérisé par des pauses inconscientes et fréquentes de la respiration durant le sommeil. Ce trouble chronique touche 4% de la population et peut avoir de nombreuses conséquences sur le quotidien et la santé. C’est pourquoi il est essentiel de détecter l’apnée du sommeil le plus rapidement possible afin d’adopter les bonnes habitudes et les traitements qui permettront de réduire ses symptômes. Alors, comment savoir si vous faites de l’apnée du sommeil ? On vous explique tout. À retenir  * Les symptômes principaux sont les ronflements, les pauses respiratoires durant la nuit et la somnolence durant la journée. * Chez la femme, les symptômes de l’apnée du sommeil sont plus discrets et difficiles à identifier. * Pour savoir si vous souffrez d’apnée du sommeil, vous pouvez tenir un journal de sommeil afin de noter tous vos réveils nocturnes et les autres signes évocateurs du syndrome. * L’apnée du sommeil vous expose à de nombreux troubles (fatigue chronique, problèmes de concentration, irritabilité…) au quotidien. À long terme, elle peut également entraîner des conséquences graves en favorisant les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Quels sont les symptômes du manque de sommeil?

Tout le monde a au moins une fois, au cours de sa vie, fait les frais d’un manque de sommeil. Mauvaises habitudes, stress, prise de médicaments, environnement bruyant, arrivée d’un nouveau-né dans la famille… Les causes sont nombreuses, tout comme les conséquences qui en découlent : fatigue excessive, irritabilité, baisse de la concentration et des performances… Bref, des nuits de courte durée ou de mauvaise qualité peuvent sérieusement nuire à notre santé, tant sur le plan physique que psychologique. Découvrez comment savoir si on manque de sommeil, quels sont les symptômes du manque de sommeil et comment peut-on y remédier ! À retenir Les 3 principaux symptômes du manque de sommeil sont : * une sensation de fatigue dès le réveil ; * une somnolence tout au long de la journée ; * une baisse de la concentration et des performances.

Quels sont les symptômes du manque de sommeil?

Tout le monde a au moins une fois, au cours de sa vie, fait les frais d’un manque de sommeil. Mauvaises habitudes, stress, prise de médicaments, environnement bruyant, arrivée d’un nouveau-né dans la famille… Les causes sont nombreuses, tout comme les conséquences qui en découlent : fatigue excessive, irritabilité, baisse de la concentration et des performances… Bref, des nuits de courte durée ou de mauvaise qualité peuvent sérieusement nuire à notre santé, tant sur le plan physique que psychologique. Découvrez comment savoir si on manque de sommeil, quels sont les symptômes du manque de sommeil et comment peut-on y remédier ! À retenir Les 3 principaux symptômes du manque de sommeil sont : * une sensation de fatigue dès le réveil ; * une somnolence tout au long de la journée ; * une baisse de la concentration et des performances.