Accueil Bien-être Quels sont les effets de l’alcool sur le sommeil ?

5 mins.

26 juillet 2022

Quels sont les effets de l’alcool sur le sommeil ?

Les raisons qui poussent à boire de l’alcool avant le coucher sont variées : angoisse, dépression, insomnie, repas de famille… Pourtant si cette pratique devient une habitude, elle peut, à long terme, avoir des conséquences néfastes sur nos cycles de sommeil. Alors, quels sont les effets de l’alcool sur la qualité du sommeil ? Pourquoi pense-t-on que boire avant de dormir facilite le sommeil ?

Quels sont les effets de l’alcool sur le sommeil ?

Boire avant de dormir, même avec modération, occasionne des troubles du sommeil. Le dormeur va être sujet à :

Par ailleurs, une consommation excessive d’alcool avant de dormir engendre un dérèglement des cycles du sommeil  :

  • début de la nuit : augmentation du sommeil profond
  • fin de la nuit : agitation, morcellement du sommeil paradoxal, confusion
  • au réveil : “gueule de bois”, troubles digestifs

Enfin, la prise régulière d’alcool, le soir comme en journée, donne lieu à une dépendance.

Conseils pour bien dormir même quand on a bu :

  • boire un verre d’eau pour chaque verre d’alcool consommé
  • attendre quelques heures avant de se coucher
  • ne pas consommer de médicaments (même de l’aspirine)
  • prendre une douche et s’aérer
  • dormir sur le côté en installant un oreiller dans son dos pour éviter les changements de position

Astuce

Après un repas de fête, la prise de citrate de bétaïne peut aider le foie à éliminer les toxines issus des aliments et de l’alcool. Lire attentivement la notice avant ingestion.

Pourquoi pense-t-on que l’alcool aide à dormir ?

Si l’alcool est si néfaste pour le sommeil, pourquoi tant de dormeurs en consomment-ils dans l’espoir de trouver le sommeil plus rapidement ?

En réalité, il est vrai qu’à faible dose l’alcool favorise l’endormissement. Il peut même améliorer la continuité de la nuit. C’est la raison pour laquelle il est généralement consommé pour surmonter l’insomnie.

Rappel santé : alcool et somnifères

  • L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
  • Il est contre-indiqué de consommer de l’alcool lorsqu’on prend des somnifères.

Nos conseils pour s’endormir rapidement

Toutefois, pour s’endormir rapidement et retrouver un sommeil réparateur et des nuits sereines, il est conseillé de remplacer l’alcool par ces quelques conseils :

  • consulter un médecin en cas de dépendance à l’alcool pour dormir
  • s’assurer qu’on a investi dans une literie de qualité : lit et sommier confortables
  • éviter le sport en fin de journée
  • adapter son matelas à sa taille et sa corpulence
  • éteindre les écrans deux heures avant le coucher
  • dîner léger et éviter les excitants : thé, café, etc.
  • mettre en place un rituel de relaxation : massage, lecture, etc.

Si vous avez aimé cet article, ne le gardez pas pour vous!

Partagez-le avec vos amis!

Dormir la fenêtre ouverte : est-ce recommandé ?

Les habitudes de sommeil diffèrent grandement d’un dormeur à l’autre. Il existe pourtant des trucs et astuces qui sont objectivement positifs pour passer une vraie bonne nuit. Alors, le fait de dormir la fenêtre ouverte fait-il partie des pratiques qui favorisent le sommeil ? Quelles nuisances peuvent toutefois remettre en cause cette routine ? Est-il également conseillé de dormir la fenêtre ouverte l’hiver ? Dans ce cas, quelle couette privilégier pour profiter des bienfaits de l’air extérieur en restant bien au chaud ? À retenir * Dormir la fenêtre ouverte est recommandé pour aérer la pièce et la débarrasser de tous les polluants intérieurs tout en facilitant l’endormissement. * Certains inconvénients comme le bruit ou la luminosité extérieure peuvent altérer le sommeil, mais il existe des solutions pour y remédier. * Il est possible de dormir la fenêtre ouverte en hiver tout en évitant le mal de gorge et autres rhumes. Il suffit de surveiller les températures et de s’équiper d’une couette adaptée.

Dormir la fenêtre ouverte : est-ce recommandé ?

Les habitudes de sommeil diffèrent grandement d’un dormeur à l’autre. Il existe pourtant des trucs et astuces qui sont objectivement positifs pour passer une vraie bonne nuit. Alors, le fait de dormir la fenêtre ouverte fait-il partie des pratiques qui favorisent le sommeil ? Quelles nuisances peuvent toutefois remettre en cause cette routine ? Est-il également conseillé de dormir la fenêtre ouverte l’hiver ? Dans ce cas, quelle couette privilégier pour profiter des bienfaits de l’air extérieur en restant bien au chaud ? À retenir * Dormir la fenêtre ouverte est recommandé pour aérer la pièce et la débarrasser de tous les polluants intérieurs tout en facilitant l’endormissement. * Certains inconvénients comme le bruit ou la luminosité extérieure peuvent altérer le sommeil, mais il existe des solutions pour y remédier. * Il est possible de dormir la fenêtre ouverte en hiver tout en évitant le mal de gorge et autres rhumes. Il suffit de surveiller les températures et de s’équiper d’une couette adaptée.

Quelles sont les meilleures positions pour bien dormir ?

Nous passons en moyenne un tiers de notre vie à dormir, soit entre 25 et 27 ans… Outre l’orientation du lit, la position que nous adoptons en dormant a un impact significatif sur notre santé : si elle n’est pas adaptée, elle peut générer des problèmes (torticolis, douleurs dorsales, apnée du sommeil, etc.) ou aggraver des pathologies existantes. Nous avons tous nos habitudes de sommeil, mais sont-elles réellement les plus adéquates ? Quelle est la meilleure position au lit – s’il y en a une – pour passer une bonne nuit ? Voyons ensemble comment s’assurer un sommeil réparateur dans une posture respectueuse du corps.

Quelles sont les meilleures positions pour bien dormir ?

Nous passons en moyenne un tiers de notre vie à dormir, soit entre 25 et 27 ans… Outre l’orientation du lit, la position que nous adoptons en dormant a un impact significatif sur notre santé : si elle n’est pas adaptée, elle peut générer des problèmes (torticolis, douleurs dorsales, apnée du sommeil, etc.) ou aggraver des pathologies existantes. Nous avons tous nos habitudes de sommeil, mais sont-elles réellement les plus adéquates ? Quelle est la meilleure position au lit – s’il y en a une – pour passer une bonne nuit ? Voyons ensemble comment s’assurer un sommeil réparateur dans une posture respectueuse du corps.

Tout savoir sur les sueurs nocturnes

Votre sommeil est perturbé à cause d’une trop forte transpiration ? Vous vous réveillez la nuit et constatez que vos draps et votre matelas sont trempés ? Ce désagrément touche à la fois les hommes et les femmes et est le plus souvent bénin. Qu’appelle-t-on sueurs nocturnes, quelles sont leurs conséquences sur notre santé et comment les prévenir ? Explications et conseils dans cet article.

Tout savoir sur les sueurs nocturnes

Votre sommeil est perturbé à cause d’une trop forte transpiration ? Vous vous réveillez la nuit et constatez que vos draps et votre matelas sont trempés ? Ce désagrément touche à la fois les hommes et les femmes et est le plus souvent bénin. Qu’appelle-t-on sueurs nocturnes, quelles sont leurs conséquences sur notre santé et comment les prévenir ? Explications et conseils dans cet article.

Ronchopathie : définition, causes et traitements

La ronchopathie désigne le fait de ronfler dans son sommeil. Cette pathologie est aussi gênante pour le dormeur que pour son conjoint et son entourage. En effet, les ronflements pendant la nuit gênent généralement la personne partageant la chambre du ronfleur, mais également les enfants dormant dans les chambres attenantes. La ronchopathie est une pathologie qui touche aussi bien les hommes que les femmes, à tout âge. Quelles sont les causes de ces ronflements nocturnes ? Comment traiter une ronchopathie ? Explications et conseils pour limiter ces troubles du sommeil. À retenir * Il existe quatre types de ronchopathie, classées selon le niveau sonore et la fréquence des ronflements. * Les ronchopathies sévères et chroniques sont des pathologies qui peuvent entraîner des conséquences importantes sur la santé du dormeur, de la simple fatigue diurne aux maladies cardiovasculaires (en cas d’apnée du sommeil notamment). * Plusieurs facteurs peuvent entraîner des ronflements : surpoids, consommation d’alcool, congestion nasale, perte de tonus musculaire… * Des solutions sont possibles pour limiter les ronflements. Consultez un médecin pour obtenir un traitement adapté et choisissez une position de sommeil qui n’obstrue pas les voies respiratoires.

Ronchopathie : définition, causes et traitements

La ronchopathie désigne le fait de ronfler dans son sommeil. Cette pathologie est aussi gênante pour le dormeur que pour son conjoint et son entourage. En effet, les ronflements pendant la nuit gênent généralement la personne partageant la chambre du ronfleur, mais également les enfants dormant dans les chambres attenantes. La ronchopathie est une pathologie qui touche aussi bien les hommes que les femmes, à tout âge. Quelles sont les causes de ces ronflements nocturnes ? Comment traiter une ronchopathie ? Explications et conseils pour limiter ces troubles du sommeil. À retenir * Il existe quatre types de ronchopathie, classées selon le niveau sonore et la fréquence des ronflements. * Les ronchopathies sévères et chroniques sont des pathologies qui peuvent entraîner des conséquences importantes sur la santé du dormeur, de la simple fatigue diurne aux maladies cardiovasculaires (en cas d’apnée du sommeil notamment). * Plusieurs facteurs peuvent entraîner des ronflements : surpoids, consommation d’alcool, congestion nasale, perte de tonus musculaire… * Des solutions sont possibles pour limiter les ronflements. Consultez un médecin pour obtenir un traitement adapté et choisissez une position de sommeil qui n’obstrue pas les voies respiratoires.